Ukraine : la solidarité s’organise

Cet article est paru en premier sur facebook.com

Depuis le début du conflit, FNSEA et Copa se mobilisent pour venir en aide à la population par différents moyens.

Les agriculteurs ukrainiens rejoignent le Copa-Cogeca. « Dans les prochains jours, l’organisation agricole ukrainienne UNAF (Ukrainian National Agrarian Forum) rejoindra la famille agricole européenne en devenant partenaire du Copa et de la Cogeca », ont annoncé les deux organisations agricoles européennes le 6 mars dans un communiqué de presse. Evoquant « le prolongement naturel de cette expression de solidarité qui a lieu sur le terrain par les agriculteurs et leurs coopératives », Ramon Armengol, président de la Confédération générale des coopératives agricoles (Cogeca) assure également que des agriculteurs, des pays voisins de l’Ukraine, commencent à accueillir des réfugiés dans leurs fermes. « Les premiers convois organisés par les agriculteurs sont en route ainsi que de la nourriture, des fournitures et des dons financiers  », précise le communiqué.
« Puisque que le gouvernement russe utilise la sécurité alimentaire comme une arme, nous devons lui opposer un bouclier alimentaire. Comme pour l’énergie, en agriculture, nous croyons fermement qu’il est possible de renforcer notre autonomie stratégique tout en continuant à progresser en matière de durabilité », a justifié Christiane Lambert présidente du Copa. Le Copa-Cogeca publiera sur son site internet de plus amples informations pour les agriculteurs, coopérateurs et tout citoyen désireux de soutenir les actions entreprises par la communauté agricole de l’Union européenne.

FNSEA : au nom de toutes les femmes ukrainiennes
Par l’intermédiaire de sa présidente, Christiane Lambert et de la Commission nationale des agricultrices, présidée par Jacqueline Cottier, la FNSEA a célébré la journée internationale des Femmes le 8 mars en rendant un vibrant hommage « aux femmes ukrainiennes et à leur courage dans cette effroyable adversité  ». Exprimant leur « solidarité, leur admiration, et leur compassion », les dirigeantes de la FNSEA sont également revenues sur les droits qu’elles avaient conquis de haute lutte depuis des décennies : statut ; congés maternité ; retraites ; etc. « Un long chemin reste encore à parcourir pour mettre en adéquation la passion d’entreprendre des agricultrices et les modalités concrètes des conditions d’exercice de leur métier  ! », souligne le communique de la FNSEA. Selon le dernier recensement agricole, 130 068 exploitations françaises sont aujourd’hui dirigées par des femmes (cheffe d’exploitation, coexploitante et associée). Avant-guerre, l’agriculture et l’agroalimentaire demeuraient l’un des moteurs de l’économie ukrainienne, générant 15 % de son PIB, employant 20 % de la population active et représentant 40  % des exportations du pays.

Alimentation : l’indice FAO en hausse de +3,9 %

La guerre entre l’Ukraine et la Russie vient aggraver une situation déjà tendue sur le front de l’alimentation mondiale. « Les prix mondiaux des denrées alimentaires ont atteint un niveau record en février (..) L’indice FAO des prix alimentaires a augmenté en février de 3,9 % par rapport au mois précédent, à 140,7 points contre 135,7 points en janvier », a indiqué l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (AFO) le 4 mars dans un communiqué. Ce sont principalement les huiles alimentaires (+ 8,5 %) et les produits laitiers (+6,4 %) qui tirent l’indice vers le haut. Les céréales dont la Russie et l’Ukraine sont des pays producteurs et exportateurs, gagnent +3 %. Quant au sucre (+1,9  %) et à la viande (+1,1 %), leur hausse reste modérée.

 

Lactalis poursuit sa mission

« Notre mission, partout où nous avons des implantations, est de nourrir la population et de proposer un débouché à la production de lait », indique le groupe Lactalis dans un communiqué du 4 mars. « Tant que la sécurité de l’ensemble de nos employés et l’intégrité de nos installations sera effective », le groupe « honorera ses engagements », ajoute le communiqué. Lactalis assure mettre à l’arrêt ses sites de production, en Ukraine et en Russie dès que la sécurité de ses collaborateurs et de ses partenaires « est engagée ». Enfin, les sites Lactalis en Russie « continuent à produire et (les) produits à être commercialisés. Nous respectons les dispositions gouvernementales concernant la situation dans le pays », conclut le communiqué.

 

Vins : une vente aux enchères en ligne

Le consul honoraire d’Ukraine en Nouvelle-Aquitaine, Laurent Fortin, va organiser le 30 mars et pour une durée d’une semaine, une vente aux enchères de vin dont les bénéfices seront reversés à l’association Ukraine Amitié. Cette association humanitaire basée à Bordeaux collecte des dons et des médicaments pour les populations civiles d’Ukraine. Laurent Fortin qui est également directeur général de Château Dauzac, grand cru classé de Margaux, a précisé que les bouteilles seront mises en vente au prix symbolique d’un euro sur la plateforme en ligne iDealwine.com. Les fonds récoltés serviront notamment à acheter des biens de première nécessité et du matériel médical.

L’article Ukraine : la solidarité s’organise est apparu en premier sur La Revue Agricole de l'Aube.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*